Avis

Toi qui viens frapper à ma porte
Lis et relis ceci.

Je ne suis qu'un pauvre père,
Un petit professeur de collège, un ami,
Qui ne donnera à ses enfants, à ses élèves, à ses amis,
Que juste ce qu'il faut pour construire eux-mêmes
Avec leurs mains, avec leur tête, avec leur cœur
Un monde enfin meilleur.

Tu viens pour des questions,
Je n'ai que peu de réponses,
Peut-être une autre question,

Et sans doute un regard silencieux,
Pour t'écouter avec compassion.

Si tu es sans scrupules, fainéant, imbécile,
Si tu détiens déjà la clé de ton problème,
Passe ton chemin, n'entre pas :
Je me sens impuissant face à toi.

Si tu es généreux et démuni,
Entre et fais moi un cadeau :
Demande-moi de l'eau,
Car tu donnes un sens à ma vie.


© Albert Davoine (1997)

PoèmesAcceuil -AD
Merci de votre visite. Au revoir !